illustration-1-sylvain-b.jpgEconomies d’énergie et réduction des gaz à effet de serre sont une préoccupation grandissante, tant sur le plan économique que politique, et de plus en plus dans notre quotidien. On commence à fournir des efforts en matière de pollution automobile, notamment. Mais l’un des plus grands chantiers dans ce domaine reste la rénovation thermique. Rien qu’en France, on dénombre pas moins de 30 millions de logements existants, pour seulement 400 000 habitations neuves construites par an, soit un taux de renouvellement de 1,5% par an. Le parc existant, relativement dégradé, comporte une grande majorité « d’épaves thermiques » selon le jargon professionnel. Ces habitats mal isolés sont un véritable gouffre financier pour leurs résidents. L’isolation défaillante laisse échapper la chaleur en hiver et demande donc aux systèmes de chauffage de consommer deux fois plus pour conserver une température acceptable à l’intérieur.

Lire la suite...

Frank M.